Réunion de l’équipe de Rouen le 2 avril 2019.

Trajectoire sinusoïdale: projection d'une droite dans un mouvement tournant comme une balle qui sort d'un revolver.

Divorcée il y a dix ans, Christelle a transformé son regard, devenu plus indulgent.

Dix ans après ma séparation puis mon divorce, je suis frappée de constater combien le regard que je porte sur ma personne et ma situation à évolué.
Telle une sinusoïde, il a progressé au gré des joies et des peines, des petits échecs et des grandes victoires!

Regard de conquérant lors de la séparation. Je suis celle qui a pris la décision, douloureuse pour tous, mais nécessaire et assumée avec force. Rêves d'un avenir plus heureux loin des cris et des pleurs.

Regard de peine quand au fil des années la solitude se fait mordante, quand les amitiés anciennes de la vie de couple s'effilochent, quand les étés dans une maison vide sans enfants et les repas solitaires sont angoissants.

Regard d'échec quand la haine de l'ex-conjoint vous poursuit et vous épuise, quand la vie professionnelle, matérielle et familiale est si lourde à porter seule, quand l'éducation des enfants vous échappe ; quand le regard des familles "bien comme il faut" vous exclut et quand la confiance s'amenuise.

Regard de fierté quand les années passant, les projets menés seule s'accomplissent malgré les obstacles; quand les enfants prennent leur envol avec confiance; quand l'église vous accueille toujours et vous soutient; quand de nouvelles amitiés plus proches,plus vraies se forgent; quand la force vitale abîmée et cachée s'épanouit de nouveau.

Regard apaisé et indulgent sur une autre vie acceptée, sur mes fragilités assumées, sur mes blessures cicatrisées mais toujours sensibles.

EMMANUELLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *