Récollection des équipes de Toulon et Monaco, 8 avril 2017

Rencontre des équipes de Toulon et de Monaco à la chapelle St Clément (8 avril 2017)

Les 2 groupes Renaissance de Toulon et une partie de l’équipe de Monaco, soit 21 femmes accompagnées de leurs 2 aumôniers, ont participé à un chemin de croix. Cette journée a été organisée le 8 avril 2017, la veille des Rameaux, afin de méditer sur la Passion de Christ dans une chapelle nichée au cœur du massif des Maures. On y accède par des routes pittoresques, serpentant dans la nature sauvage et éblouissante. Après avoir partagé un pique-nique, dans la convivialité et la bonne humeur, le groupe s’est rassemblé à l’entrée de la chapelle St Clément. Maria Esquier, guide conférencière, a proposé une temps de prière pendant le carême.

Elle nous a fait un peu d’historique de la chapelle avant de débuter le chemin de croix. Il s’agit d’une chapelle dédiée à St Clément lui-même, premier successeur de st Pierre selon Irénée, 3e successeur de St Pierre selon Tertulien. Cette chapelle permet de redécouvrir le sens du chemin de Croix. En effet, la lumière filtrée par les vitraux (uniquement des croix) a été judicieusement choisie en fonction de chaque station et témoigne de la Résurrection. La lumière bleue pâle correspond à la phase où Jésus est calme. La lumière rouge annonce le sacrifice de Jésus qui va offrir son sang pour l’humanité. La lumière est jaune orangée lorsque Jésus tombe. La position de la Croix sur chaque vitrail est fidèle à la position de Jésus : elle est de biais lorsque Jésus porte la Croix, à l’envers lorsque Jésus est dépouillé de ses vêtements, relevée lorsqu’Il reprend sa marche et debout lorsqu’Il meurt.

Complément : Description du chemin de Croix de la Chapelle Saint-Clément

1ère station : le Christ est en face de ses Juges ; la lumière bleue pâle indique son calme devant sa condamnation à mort. Le triangle bleu foncé est le signe de la présence de Dieu le père qui soutient son fils.
2e station : Jésus se met en marche, chargé de sa croix. La lumière passe au fumé ; l'atmosphère a changé, le Christ chemine tristement à la pensée que son sacrifice sera vain pour une partie de l'humanité, il n'est plus soutenu par la présence divine de la lumière bleue.
3e station. : la croix en biais signifie la première chute du Christ ; la lumière devient rouge ; c'est l'annonce du début du drame, du sacrifice de l'homme qui va offrir son sang pour l'humanité.
4e station : la croix est relevée, Jésus continue sa marche ; la lumière revient au jaune . Jésus a rencontré sa très Sainte Mère ; la confiance revient dans son cœur.
5e station : un homme, Simon le Cyrénéen, aide Jésus à porter sa croix ; il se sent moins seul ; la sérénité continue à être symbolisée par la couleur jaune.
6e station : le Christ est fatigué une pieuse femme, Véronique, s'avance vers lui pour essuyer son visage baigné de sueur, la couleur rouge signifie la fatigue du Christ qui est la fatigue de l'homme, mais la lumière bleue brille de nouveau pour rappeler la divinité de cet homme.
7e station : Jésus tombe pour la seconde fois. L'espoir est reparti . la continuation du drame est indiquée par la lumière Jaune orangée. A ce moment, ou se trouve devant la paroi du fond de la chapelle au milieu de laquelle s'élève l'immense croix bleue. De chaque côté de cette croix à hauteur d'homme, se trouve une niche carrée de couleur rougeoyante pour rappeler la lumière qui doit briller perpétuellement devant le Tabernacle.
Continuant par le mur latéral de droite, on trouve la 8e station : le Christ poursuit sa marche . il console les filles d'Israël qui le suivent ; le verre jaune est le signe de sa sérénité revenue ;
9e station : il tombe pour la troisième fois ; le jaune devient orange ; mi désespoir humain l'accable ;
10e station : la Croix renversée signifie que le Christ est allongé ; c'est le moment où on le dépouille de ses vêtements ; la lumière devient rouge le moment du plus grand drame approche ;
11e station : On cloue le Christ sur la Croix la lumière rouge annonce l'intensité du drame.
12e station : Jésus meurt sur la croix, redevenue verticale. Le rouge très foncé signifie que le Christ vient de verser son sang pour l'humanité.
13e station : le drame est terminé ; Jésus est déposé de la Croix et remis à sa mère ; la lumière est devenue d'un bleu serein ; seul Dieu est là ;
14e station : c'est la mise au tombeau, le moment le plus pur; la lumière est d'un bleu céleste, le triangle bleu de Dieu est toujours là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *