l'Assemblée Générale annuelle initialement prévue les 2 et 3 mai est reportée aux 19 et 20 septembre 2020. Des informations vous seront données dans la revue Partage du mois de Juin sur ses modalités d'organisation et son déroulement (vote par courrier).
Il vous sera proposé de voter par courrier ou mél. Une convocation comprenant l'ordre du jour et un bulletin de vote sera envoyée par courrier ou par mél à chaque responsable d'équipe locale qui assurera la diffusion aux membres de son équipe.
Les personnes candidates pour rejoindre l'équipe nationale sont invitées à se faire connaître le plus rapidement possible auprès de la secrétaire et de la présidente du mouvement!
Nous avons en effet besoin de 2 nouvelles volontaires afin de remplacer 2 personnes arrivant au terme de leur mandat. Nous devons avoir 9 personnes dans le conseil d'administration pour être en conformité avec nos statuts et préparer sereinement le congrès 2021 à ARS.
Ne seront présentes à Montmartre pour l'AG que les membres actuelles de l'équipe nationale et les personnes volontaires pour nous rejoindre, les places d'hébergement étant limitées.

L'équipe nationale

Le pape François invite tous les chrétiens à se tourner vers Marie, durant tout le mois de Mai, mois de Marie pour l'Eglise et vous propose de belles prières pour nourir votre vie spirituelle et afermir votre Foi en cette période de confinement et d'éloignement de vos proches.

« Sous ta protection nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu ».

Dans la présente situation dramatique, chargée de souffrances et d’angoisses qui frappent le monde entier, nous recourons à Toi, Mère de Dieu et notre Mère, et nous cherchons refuge sous ta protection.
O Vierge Marie, tourne vers nous tes yeux miséricordieux dans cette pandémie du coronavirus, et réconforte ceux qui sont perdus et qui pleurent leurs proches qui sont morts enterrés parfois d’une manière qui blesse l’âme.
Soutiens ceux qui sont angoissés pour les personnes malades auprès desquelles, pour empêcher la contagion, ils ne peuvent être proches.
Suscite la confiance en celui qui est inquiet pour l’avenir incertain et pour les conséquences sur l’économie et sur le travail.
Mère de Dieu et notre Mère, implore pour nous de Dieu, Père de miséricorde, quec ette dure épreuve finisse et que revienne un horizon d’espérance et de paix.
Comme à Cana, interviens auprès de ton Divin Fils, en lui demandant de réconforter les familles des
malades et des victimes, et d’ouvrir leur coeur à la confiance.
Protège les médecins, les infirmiers et les infirmières, le personnel sanitaire, les volontaires qui, en cette période d’urgence, sont en première ligne et risquent leur vie pour sauver d’autres vies. Accompagne leur fatigue héroïque et donne-leur force, bonté et santé.
Sois aux côtés de ceux qui, nuit et jour, assistent les malades ainsi que des prêtres qui, avec sollicitude pastorale et engagement évangélique, cherchent à aider et à soutenir chacun.
Vierge Sainte, éclaire l’esprit des hommes et des femmes de science, pour qu’ils trouvent de justes solutions pour vaincre ce virus.
Assiste les Responsables des Nations, pour qu’ils oeuvrent avec sagesse, sollicitude et générosité, en secourant ceux qui manquent du nécessaire pour vivre, en programmant des solutions sociales et économiques avec clairvoyance et avec esprit de solidarité.
Marie très Sainte, touche les consciences pour que les sommes considérables utilisées pour accroître et perfectionner les armements soient au contraire destinées à promouvoir des études adéquates pour prévenir de semblables catastrophes dans l’avenir.
Mère très aimée, fais grandir dans le monde le sens d’appartenance à une seule grande famille, dans la conscience du lien qui nous unit tous, pour que nous venions en aide aux nombreuses pauvretés et situations de misère avec un esprit fraternel et solidaire.
Encourage la fermeté dans la foi, la persévérance dans le service, la constance dans la prière.

O Marie, Consolatrice des affligés, embrasse tous tes enfants dans la tribulation et obtiens que Dieu intervienne de sa main toute puissante pour nous libérer de cette terrible épidémie, afin que la vie puisse reprendre dans la sérénité son cours normal.
Nous nous confions à Toi, toi qui resplendis sur notre chemin comme signe de Salut et d’espérance, o clémente, o miséricordieuse, o douce Vierge Marie. Amen.

Celles d'entre-vous qui ont participé au congrès de Lisieux sont reparties dans leurs régions avec une petite boîte, confectionnée par France d'Orléans, contenant un recueil de "petites phrases" très précieuses pour soutenir le moral. C'est le moment de les relire et de les savourer tout au long de nos journées de confinement.
Bonne lecture! et surtout prenez soin de vous, restez chez vous!
L'équipe nationale

"Combien il est merveilleux que personne n'ait besoin d'attendre un seul instant avant de commencer à améliorer le monde" - Anne Franck

"Gardez le visage tourné vers le soleil et vous ne verrez plus les ombres." Helen Keller

"Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux" - Mère Térésa

"Nous ne saurons jamais tout le bien qu'un simple sourire peut-être capable de faire" - Mère Térésa

"Le manque d'amour est la plus grande pauvreté." - Mère Térésa

"On obtient de Dieu autant qu'on espère" - Ste Thérèse de Lisieux

"Je remets tout au Bon Dieu. Lui seul sait ce qu'il faut en faire" - Ste Thérèse de Lisieux

"Les petits enfants, c'est le dessert de la vie" - Camilla Läckberg

"Seul l'Amour permet, avec notre grandeur et notre misère, de demeurer dans la joie" - Soeur Emmanuelle

Bonjour à toutes,

Le confinement étant prolongé au moins jusqu'au 11 mai prochain, cela nous conduit à annuler la date initialement prévue pour notre AG, le 2 et 3 mai prochain.

L'équipe nationale vous informera dès que possible de la suite (report ou annulation).

Prenez bien soin de vous et, surtout, restez chez vous (pour celles qui ne sont pas obligées de se rendre à leur travail).

L'équipe Nationale RENAISSANCE

Bonjour à toutes les femmes de Renaissances, anciennes ou nouvelles dans le mouvement.
Les fêtes de Pâques revêtent un caractère spécial cette année, avec le confinement et l'absence de célébrations en présentiel.
les initiatives se multiplient pour que chacune puisse suivre à distance les célébrations de Pâques, à la télévision , sur internet , youtub , instagram ou autre moyen de communication.
c'est l'occasion pour certaines d'entre-vous de se familiariser avec des outils de communication que l'on n'utilise pas habituellement....
donc un enrichissement personnel.
Bonnes fêtes pascales à toutes!
Et surtout restez chez vous!
L'équipe nationale

La toute nouvelle rubrique du site s'enrichit, grâce à vos contributions, d'une page dédiée aux prières en temps d'épidémie.
Avec Renaissance, restons en union de prières. Prions pour l'éradication du Covid19, pour la guérison des malades , pour le personnel soignant qui se dévoue sans compter et pour les familles endeuillées.

Un petit message envoyée aux "anciennes" de Renaissance le 30 mars, membres de l'équipe nationale, responsables d'équipes locales, rédactrices actives de la revue Partage, et/ou chevilles ouvrières des congrès (Nantes, Nevers, Lisieux, ...) et le miracle Renaissance se produit! Dès le lendemain, 31mars, en retour, me parviennent de nombreux témoignages et récits de la façon dont chacune, dans sa région, traverse cette période de confinement.
Un grand merci à vous toutes! Retrouvez ces témoignages sur le site (*). Ils vous feront chaud au coeur!

Bon courage à toutes! Prenez soin de vous! et surtout, restez chez vous!

(*) Seuls les prénoms des auteures de témoignages seront indiqués (les "anciennes" se reconnaitront facilement)

Une page spécifique a été créée sur le site afin de vous permettre de conserver des liens forts au sein des équipes locales privées de rencontres en présentiel interdites pour cause de crise sanitaire et respect des consignes de confinement.
Gardons des liens, prions pour les plus fragiles d'entre-nous, âgées et/isolées, ou affaiblies par la maladie et n'hésitons pas à passer quelques coups de téléphone ou à envoyer mél ou textos.
Proposons notre aide autour de nous.
Et postez des messages sur cette nouvelle page du site pour nous raconter comment vous vivez cette période confinement.
Ce site est le votre!
Bon courage à toutes, prenez soin de vous et surtout, restez chez vous !!!
L'équipe nationale RENAISSANCE

SE LIBÉRER DE LA MÉDISANCE

Parler, raconter, papoter, quel plaisir! Mais la médisance nous guette au tournant... Travailler à "bien dire" plutôt que "médire", c'est faire une expérience spirituelle.

Pourquoi tant de paroles mauvaises?

"J'ai dit à ma collègue: "Untel ne comprend rien! Il ne peut tout de même pas représenter le service à la réunion !" A l'instant, j'ai su que j'avais parlé trop vite. J'aurais dû dire: "Il connait pas le dossier, il faut envoyer quelqu'un d'autre." La conscience affinée de Régine, salariée dans un établissement financier, repère de la médisance dans la banalité apparente d'une parole lâchée au travail. La malveillance ordinaire peut prendre des formes considérablement plus nocives et elle concerne beaucoup de monde, semble-t-il. "Dire du mal occupe une bonne partie du temps dans l'entreprise, et les réseaux sociaux amplifient terriblement cette pratique", s’inquiète Yann, 47 ans, consultant en ressources humaines après avoir travaillé au sein de grands groupes industriels. Les milieux chrétiens, où l'on est censé "mettre une garde à sa bouche" (psaume 141), ne sont pas en reste. Le pape François ne perd pas une occasion de dénoncer le fiel du commérage. En 2013, il confessait à des séminaristes: " Moi aussi, je suis tombé dedans. Je l'ai fait si souvent, si souvent ! Et j'ai honte !"

Médire de quelqu'un consiste à répandre à son sujet une parole nuisible, à son insu,"avec un cœur malveillant", selon Matthew Mitchell, un acteur protestant américain. L'inverse - dire du bien - n'a rien de spontané. Car la bienveillance n'est pas naturelle, relève la psychanalyste Geneviève de Taisne, enseignante aux facultés jésuites de Paris (Centre Sèvres): " D'instinct, l'humain tend à se protéger, à se défendre, et donc à attaquer. La malveillance vient de la peur de l'autre, d'une certaine pauvreté intérieure. Mais mépriser l'autre, c'est projeter sur lui sa propre fermeture. Discréditer autrui signifie aussi tenter d'acquérir du crédit aux yeux d'un confident." La bienveillance s'avère donc le fruit d'un travail mental et spirituel. Elle n'interdit pas la parole libre, voire critique, dès que l'on ne réduit pas une personne à ses actes.

On médit de moi. Que faire ?

"Voyez le récit de la tentation d’Ève, dans la bible. Le mensonge du serpent à la femme -" Non, vous ne mourrez pas si vous mangez du fruit de l'arbre de vie!" (Gn3) - fait de la parole une arme... diabolique", poursuit la psychanalyste. Et cela fait mal. Patrick, jeune retraité, s'est trouvé pris dans la poisse d'une rumeur malveillante dans sa nouvelle paroisse, à la campagne. " Nous avons d'abord été bien accueillis. Puis quelqu'un m'a prévenu qu'on disait que j'étais violent avec ma compagne. J'étais stupéfait! J'ai pu remonter jusqu'à la personne d'où était parti ce mensonge, et je lui ai demandé de s'expliquer. Elle a refusé de m'entendre. J'ai déposé une main courante au commissariat de police, et j'ai prévenu que je porterais plainte pour diffamation privée en cas de récidive. Nous ne fréquentons plus la paroisse. Quel sens aurait le baiser de paix avant la communion?" Geneviève de Taisne recommande de rencontrer l'accusateur en face, quand c'est possible, mais aussi de s'interroger: Qu'est-ce qui, dans mon comportement, peut avoir été à l'origine de cette rumeur? Enfin, la psychanalyste conseille de tenir mentalement à distance de soi le mauvais bruit, comme un poison à éviter.

Complice, moi?

Potins, commérages, cancans... La remarquable richesse du vocabulaire désignant la même réalité dit l'attrait des ragots. D'où vient le pouvoir séducteur de ces paroles vagabondes autant que nauséabondes? A les écouter, on risque d'en être pollué." La médisance fait pénétrer dans le monde de ce qui est caché, interdit. Cela excite notre pulsion voyeurisme " , analyse l'enseignement au Centre Sèvres. Comment ne pas entrer dans le jeu ?

C'est pourquoi cette année, à l'occasion du carême, le père Dominique Barnérias, curé de Sartrouville ( Yvelines), a choisi de proposer un parcours en trois étapes à ses paroissiens, pour passer de la médisance à la bienveillance. Les participants, nombreux, échangent des recettes : " Il faut marquer la distance avec les propos entendus. Par exemple, demander au calomniateur: ' Et cela vous arrive d'apprécier quelqu'un ?" D'autres pratiquent la politique de la sourde oreille: Les cancans glissent sur eux comme l'eau sur les plumes du canard. " Mon mari n'entend même pas quand les gens médisent. Il n'y prête aucune attention, mais moi,j'en suis blessée ", constate Régine.

En parlant mal d'autrui, on fait du tort à trois personnes: à celui dont on parle, à celui à qui on parler, et surtout à celui qui parle", remarquait avec finesse saint Basile de Césarée, un grand spirituel du IVè siècle qui vivait dans l'actuelle Turquie nous voilà au cœur du problème.

"Je ne le ferai plus !!! "

Les personnes qui ne disent jamais de mal d'autrui sont rares, mais leur compagnie fait du bien. Quiconque veut avancer dans la vie spirituelle est sensible à la puissance de la parole, à son prix. Avec le temps, Régine a pris conscience de la nécessité d'être vigilante : " J'ai une faiblesse dans l'usage de la parole. C'est un point d'entrée du mal, chez moi. Je parle de moins en moins. Je fuis les groupes ou on se plaît à raconter des potins. J'ai compris que c'était essentiel."

Encore faut-il prendre conscience du mal que l'on fait. Saint Philippe Néri, un prêtre romain du XVIè siècle, délicieusement fantaisiste, avait une méthode efficace. A une dame de la noblesse sujette au commérage,  il avait imposé de parcourir la ville en plumant une poule, puis de revenir sur ses pas et ramasser les plumes. Une tâche impossible, et une leçon efficace ! A l'instant ou une parole mauvaise est lâchée, le mal est fait, avait- elle dû comprendre. Le père Dominique, lui, donne à méditer une parole de Jésus : " Ce qui sort de la bouche provient du cœur, et c'est cela qui rend l'homme impur. Car c'est du cœur que proviennent les pensées mauvaises. " (Matthieu 15,18) Il invite à discerner l'intention secrète à l'origine d'une parole médisante : " Est-elle dite pour le plaisir qu'elle me procure? Ou bien ai-je l'intention d'enfermé autrui dans un jugement? "

Pour changer les relations au travail, Yann, le consultant, recommande de chercher à comprendre les contraintes de ceux que l'on à tendance à dénigrer et de cultiver un regard positif. Par exemple, en demandant à chacun de commencer une réunion en donnant une bonne nouvelle concernant son activité. Dans le secret du cœur, il s'appuie sur sa foi : " Si je suis tenté de dénigrer quelqu'un, j'essaie de me rappeler qu'il est lui aussi une créature du Dieu, aimée du même amour miséricordieux que moi. "

Le prochain congrès Renaissance se déroulera en 2021 à Ars, du 14 au 16 mai. La date pourra éventuellement glisser d'un jour, du 13 au 15 mai, pour permettre à celles qui viennent de loin de faire le voyage de retour le samedi et le dimanche.
Nous serons hébergées chez les soeurs de la Providence. Nous vous invitons dès à présent à prévoir ce déplacement dans votre agenda et dans votre budget d'équipe.
En espérant vous voir nombreuses à ce temps fort de notre mouvement!

L'équipe nationale.